Une ambiance sereine durant la période des devoirs… est-ce possible ?

2020-11-19
|
Annie Proulx

Oui c’est possible mais ça demande quelques ajustements. Je vais tenter de vous donner mes meilleures astuces pour vous guider dans la création de cette ambiance en vous proposant quelques pistes de réflexion pour y parvenir.

Premièrement : Si je vous demande, quel est l’endroit idéal pour faire les leçons ?

Pour la majorité, vous allez me répondre, la table de cuisine.
Et bien, sachez que cet endroit n’est pas recommandé. Voici quelques mises en situation qui pourraient vous faire sourire ou vous rappeler votre propre situation :


– « Enlève tes choses, le souper est prêt! »
– Les documents retournent à l’école avec du ketchup dessus et ça, c’est s’il est retrouvé parmi la pile.
– La position assise n’est pas idéale car la table et la chaise ne sont pas adaptées pour la grandeur de votre enfant. Ce qui fait que votre enfant se tortille durant la période et vous ne faites qu’intervenir sur ce comportement.
– Bien souvent, c’est un endroit dans la maison où on y retrouve beaucoup de distraction au niveau des allées et venues des autres membres de la famille.

Je pourrais continuer la liste mais en gros, ce sont souvent les problématiques que je retrouve chez les familles. Donc, c’est un bon endroit si votre enfant en fait le choix ou si sa période est courte et qu’il n’est pas distrait par les autres membres de la famille ou parce que le souper est prêt ou bien parce que vous acceptez que votre enfant ne soit pas assis parfaitement.

Deuxièmement : Si je vous demande quel est l’état de votre enfant ?

La majorité des adultes ne prennent pas le temps de savoir comment va l’enfant ou le jeune qu’il accompagne et parce qu’on est à la course, qu’on manque de temps et qu’on veut terminer vite la période des devoirs parce qu’on a enregistré que cette période est plutôt vécue négativement par la majorité des gens. On veut que ce soit terminé avant même de l’avoir débuté.


Avant toute chose, demandez comment va votre enfant, comment s’est déroulée sa journée en lui posant des questions ouvertes. On désire des informations sur son état émotionnel, physique et physiologique. Ici, on veut prévaloir une écoute active donc soyez dans le moment présent. Durant ses réponses, observez le ton de sa voix pour décortiquer son état émotionnel. Ça vous donnera des pistes à savoir si vous faites immédiatement cette période ou si vous faites une petite course dans la rue.

Voici un petit tableau qui pourrait vous aider à trouver des pistes de ces besoins qui sont soit exprimés par des comportements ou par des paroles car votre enfant vous parle via ses comportements.


Petit rappel : Notez que nous aussi les parents ou professionnels devons tenir compte de notre propre bien-être avant d’aider l’enfant.

Troisièmement : Est-ce que le moment choisi est le meilleur pour lui ?

La majorité va me dire : « Ben là, Annie, je ne peux pas attendre que mon enfant me dise : là, je suis correct pour faire mes devoirs car il ne me le dira jamais ! »


Et pourtant si c’est imposé, la majorité des enfants se mettront en mode offensive, ce qui nuira à leur collaboration. Si on laisse croire à l’enfant qu’il a le contrôle sur la situation par son implication, il aura tendance à collaborer davantage. Notez que j’ai utilisé le mot « croire », offrez-lui un choix de deux moments, ce sera son choix mais notre objectif est qu’il fasse ses devoirs peu importe le moment choisi.


Ici, on veut offrir un environnement adaptatif selon les besoins de notre enfant. Donc certains jours, il fera ses devoirs plus tôt dans son horaire et d’autres plus tard selon ses besoins du moment présent. On aide notre enfant à choisir le bon moment selon notre état et on peut très bien lui expliquer notre perception.  


Je suis bien consciente que cette approche demande du temps, elle ne sera pas efficace à 100 % dès la première utilisation mais elle vous sera très utile pour responsabiliser votre enfant ainsi que pour l’aider à faire de bons choix.

Pour terminer, voici les astuces qui pourraient vous aider à créer une ambiance sereine, ce sont les astuces que mes 4 enfants préfèrent.  


– Faire les devoirs couchés par terre (avec une doudou c’est plus confortable ! Et parfois, ils font leur lecture sur le divan).
– Décider du moment choisi (proposer 2 périodes ex : avant le souper ou après le souper, on n’utilise pas d’heure fixe juste une période… ils décident de leur horaire).
– Faire plusieurs périodes (nous on fait ceci : ils font ce qu’ils peuvent faire seul en premier, ils vont jouer, on soupe et après le souper on offre un soutien parental pour les aider).
– Utiliser le silence ou la musique (à chacun ses écouteurs ou une musique générale pour tout le monde et les bruits blancs sont à découvrir).
– Être debout, sautiller, danser…tout sauf être assis.

Il n’y a pas de limite à la création d’une ambiance sereine parce que dans le fond cela dépendra des besoins et de la perception des membres de la famille. Mon meilleur conseil serait d’impliquer votre enfant dans cette création en lui demandant de quelle manière il aimerait l’essayer. Testez le tout et récoltez les méthodes qui fonctionnent le plus pour votre enfant.

Annie Proulx

Maman de 4 enfants, éducatrice spécialisée, formatrice, conférencière et entrepreneure (La Filiale).

Je me considère comme une guerrière du bien-être des enfants.

Nos produits!

Inscris-toi à notre infolettre.

Merci !
Quelque chose n'a pas fonctionné. Veuillez réessayer.
© 2020 Productions Blip Blop inc.